fbpx

Florence Chardigny

Interview de Florence Chardigny, modiste à Paris

Chez la modiste – Edgar Degas – 1885

 

Modiste : un mot qui évoque la coquetterie de la fin du XIXème et début du XXème siècle et les ateliers si admirablement peints par Edgar Degas… mais aussi un métier d’art passionnant exercé par notre cousine Florence Chardigny chez qui Marin a eu la chance d’être accueilli le temps d’un stage découverte !  Il y a observé des doigts de fée en action, des gestes passionnés, la rencontre, l’élégance et le raffinement au coeur d’une démarche artistique élaborée.

 

 

 

Florence Chardigny imagine et crée depuis plus de 20 ans des chapeaux sur mesure,  des ornements et accessoires de tête, des turbans, coiffes… Fibres végétales, paille naturelle, rubans de soie, fils d’or, tulle, organza, estampes florales, pétales de fleurs en papier : découvrez son itinéraire !

Florence, quelle est l’histoire de ton atelier ?

Je crois que tout a commencé par une irrésistible passion pour la création manuelle ! Passion que je retrouve aussi loin que mes souvenirs remontent. Il est vrai que ma famille était déjà largement porté par l’art et la création artistique. Un père architecte et une mère longtemps professeur d’arts plastiques avant d’ouvrir une galerie spécialisée dans la présentation des sculptures du peuple Inuit.
A l’issue de mes études d’histoire et d’histoire de l’art, la nécessité d’avoir un métier manuel s’est véritablement imposée. Impossible de faire autre chose ! J’ai alors entrepris une formation avec le GRETA en chapellerie. J’y ai appris les bases académiques du métier dans une formation néanmoins bien trop courte. J’ai ensuite continué à me former dans différents ateliers et structures. Un passage par l’atelier chapeaux et ornements de l’Opéra Garnier m’a laissé beaucoup d’étoiles dans la tête.
C’est au début des années 2000 que j’ai ouvert mon atelier.

Qu’est ce qui fonde l’identité de ta marque ?


L’identité de ma marque c’est la démarche de « sur mesure ». C’est à dire une attention toute particulière portée à ma cliente en essayant de comprendre au mieux son envie. Et de lui proposer une création adaptée à son besoin en terme de forme et de couleurs. Pour réussir cela la rencontre et l’échange sont au cour de ma démarche artistique.

 

Au travers de ta pratique artisanale et artistique, quelle est ta contribution à un monde meilleur ?

Je dirais que ma contribution se place justement ici, dans cette attention bienveillante porté à la singularité et à l’identité de l’autre. Par ailleurs mon fournisseur de fibre végétal est une petite entreprise familiale installée aux Philippines créateur d’emploi et de développement.

Quelle est ta création fétiche ?

Le turban est probablement l’une de mes créations fétiches. J’aime le traiter de manière épurée, graphique et moderne.
Moi je dois dire aussi que j’aime particulièrement le travail minutieux des petits volumes s’apparentant à des bijoux.

Comment t’inspires-tu pour créer ?

Mes sources d’inspiration sont multiples. Souvent le fruit de l’échange et de la rencontre mais aussi de tout un musée intérieur imaginaire patiemment construit depuis bien longtemps…

L’atelier de Florence Chardigny

Son atelier est situé 2 rue François Coppée à Paris 15ème.

Florence Chardigny propose également une sélection d’accessoires de tête en location.

Vous pouvez vous émerveiller et succomber à son talent en parcourant son site internet www.florence-chardigny.com.

collection-ornements-de-tete

Photos : ©Anne Bergeron ©Alisonphotographer